À propos

Fondée en 1999 à Liège dans la continuité du Cirque Divers,  l’association inscrit son action à la croisée des champs de l’éducation populaire et de la culture, reconnue par la Fédération Wallonie Bruxelles.

Avec comme territoire de prédilection ce vieux sillon Sambre et Meuse, zone post-industrielle en reconversion qui a façonné les cerveaux, les corps et l’atmosphère, nous avons comme ambition de dénicher ce qui grouille en-dessous des radars, ce qui vit dans les marges et fomente du dissensus, réclame de la visibilité et revendique de nouveaux droits sociaux. Bref, “nos publics”.

Et comme nous pensons qu’il n’est jamais pertinent (ni souhaitable) de parler à la place de celles et ceux qui s’efforcent de faire entendre leur voix, c’est par le(s) milieu(x) que nous allons enquêter, offrir une caisse de résonance, dessiner les dispositifs de « mise en capacité » (empowerment) et faire émerger, avec les publics, un cadre narratif d’autoreprésentation.

Opérateur culturel pluridisciplinaire, nous sommes actif.ves dans l’édition, l’événementiel et le dispositif d’éducation populaire : sorte de kaleidoscope (de la contre culture), nous produisons des magazines, des fanzines, des roman-photos et des livres mais aussi des objets numériques comme des diaposonores, des podcasts ou des longs formats thématiques ; nous organisons des expos, des concerts, des karaokés, des croisières toxiques, des conférences ou des matchs de catch ; nous produisons des écoutes sonores ou des interventions théâtrales ; nous animons des ateliers socio-artistiques. Nous entendons décloisonner les disciplines et mélanger les publics.

Comme un patchwork qui se tisse, un agencement de fragments protéiformes, les minorités (ou supposées telles) se déploient dans une narration globale où chacun.e est expert.e de son quotidien et libère une parole singulière, pour une dé-hiérarchisation des savoirs.

Cette œuvre globale, cultivant le dissensus et nourrissant le flou, nous la pensons comme une composition transmédia, nous la voulons intersectionnelle, dans un cadre bienveillant teinté d’autodérision. Nous sommes attachés à cette culture populaire que nous concevons comme une sorte de safe space planté au milieu d’une fancy fair. Il s’agit, pour nous, de garantir un accès et une viabilité aux cultures émergentes. De remettre en question les discours et les positions dominantes, et plus généralement les processus et les outils de domination. De déjouer, voire exploser, les codes binaires. All Freaks are beautiful.

S'abonner à notre
Newsletter