Stand du 1er mai

A l’occasion du village des associations lors du 1er mai place Saint-Paul à Liège, D’Une Certaine Gaieté a invité le public à se mettre dans la peau du Premier Ministre avec l’épineuse responsabilité de résoudre la crise. Il s’agissait donc de faire des économies, armé d’un lance-papier/noeud-papillon et de dégommer la catégorie sociale jugée problématique.

Quelques 93 personnes se sont prêtées au jeu. Qu’elles se soient mise réellement dans la peau du premier ministre ou qu’elles aient exprimées leur sentiment – plutôt dans « l’esprit syndical du 1er mai » –, chacun s’est appliqué à atteindre son objectif. Mais comme en politique, parfois, viser bien ne suffit pas et tous les objectifs n’ont pas été atteint …Pire, certaines catégories ont été atteintes alors qu’elles n’étaient pas visées.

 

Les cibles

Dessins de Benjamin Monti

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tchouqueurs

[Voir les photos]

 

 

A l’occasion du village des associations lors du 1er mai place Saint-Paul à Liège, D’Une Certaine Gaieté a invité le public à se mettre dans la peau du Premier Ministre avec l’épineuse responsabilité de résoudre la crise. Il s’agissait donc de faire des économies, armé d’un lance-papier/noeud-papillon et de dégommer la catégorie sociale jugée problématique. […]

Aucun terme de taxonomie "lieua" associé à cet article.
D’une Certaine Gaieté (D1CG) est un foyer contre-culturel itinérant fonctionnant comme un incubateur des discours et pratiques minoritaires. ​
Avec le soutien de
Sauf indication contraire, le contenu de ce site est régi par une licence Creative Commons Attribution 4.0 International.