The Summer of Paradoxe

Cet été, les Nuits du Paradoxe prennent la caravane et s’offrent du soleil, de l’herbe et des voyages immobiles avec une virée au Bucolique Ferrières festival

Le 23 aout

Expo dans le « Road Art » – vernissage 18h30

assise« Assise/on road » de mydatah

Mydatah, touche à tout artistique (collage, customisation, art graphique, vidéo, vjing,…) et membre actif de l’asbl namuroise Phase b, exposera un extrait de sa contribution à l’expo collective « Assise » qui s’est tenue à la Galerie du Beffroi à Namur.

Ce passionné, toujours à la recherche de nouvelles techniques dont l’univers repose sur des formes graphiques en tout genre, a réalisé une série de photos qui s’inscrit dans un ensemble de démarches distinctes : photographie noir et blanc ou en couleurs, livrée brute ou avec un certain travail de post production, réfléchie ou spontanée, sociale ou questionnant le rapport entre réel et irréel… http://mydatah.blogspot.com/

 

Le 24 aout

portrait1Les célèbres majorettes égarées

à 15h10
Une vingtaine de filles en jeans, droites dans leurs baskets (blanches !!), des paillettes, des rubans, des couleurs et le tour est joué.

Une bande de femmes dans un mélange moderne de danses de rue du monde entier : afro, funk, jazz, rock, oriental…

Avec les claques de mains et de pieds, les clochettes aux chevilles, la voix, elles se lancent dans des rythmiques originales et trouvent le plaisir de la connivence et de la danse

Un régiment haut en couleurs, en rires, en sourires et des paillettes pour illuminer la vie.

Danser, c’est un bonheur, et le bonheur ça se partage.

http://www.les.celebres.egarees.over-blog.com/

17h45, théâtre de marionnettes

Tchantchès dans « Et si on arrêtait de payer? »

horla

Un beau matin, Tchantchès, personnage classique de la tradition liégeoise de la marionnette, apprend quʼil devra désormais se serrer la ceinture; il part donc en quête de lʼeuro qui lui permettra de vivre comme avant. De rencontre en aventure, son périple sera semé dʼembûches et de révélations… Notre héros saura- t-il percer le secret de lʼaustérité et ramener à Nanesse la bouteille de lait quʼelle attend?

Inspiré du récent ouvrage de l’économiste Olivier Bonfond «Et si on arrêtait de payer?», le spectacle évoque la problématique de la dette publique belge: comment s’est-elle construite, de quoi se compose-t-elle, comment la résorber? Abordant le phénomène au départ de l’expérience individuelle, le spectacle dessine différentes étapes pour permettre à chaque citoyen de se responsabiliser face à l’austérité. http://www.lesstudiosduhorla.be/

Cet été, les Nuits du Paradoxe prennent la caravane et s’offrent du soleil, de l’herbe et des voyages immobiles avec une virée au Bucolique Ferrières festival Le 23 aout Expo dans le « Road Art » – vernissage 18h30 « Assise/on road » de mydatah Mydatah, touche à tout artistique (collage, customisation, art graphique, vidéo, vjing,…) et membre actif […]

23 août 2014
Aucun terme de taxonomie "lieua" associé à cet article.
D’une Certaine Gaieté (D1CG) est un foyer contre-culturel itinérant fonctionnant comme un incubateur des discours et pratiques minoritaires. ​
Avec le soutien de
Sauf indication contraire, le contenu de ce site est régi par une licence Creative Commons Attribution 4.0 International.