ARC – Ateliers de réappropriation du confinement

Les ateliers de réappropriation du confinement, qu'est ce que c'est ? C'est une proposition de continuer à faire société et de l'art dans une situation complexe, anxiogène et où il est vraiment difficile de savoir quoi faire et quoi penser.


Retrouvez toutes les informations sur le site:
confinement.entonnoir.org

L’ARC est une proposition à toute personne qui le désire et qui peut s’emparer de ce qui est proposé.

On sait que les situations de chacun et chacune sont fort diverses : les travailleurs, travailleuses, dans les supermarchés, dans les hôpitaux, les personnes confiné-es en télé-travail, en chômage technique, les isolé-es, les fragilisé-es, les précarisé-es.

On sait malheureusement qu’on ne pourra pas toucher tout le monde car la fracture sociale qui existait déjà depuis un moment n’en est que plus visible et pouvoir s’octroyer du temps et avoir des moyens tel un ordinateur pour participer n’est pas à la portée de tous et de toutes.

Nous voulions cependant apporter notre pierre à l’édifice et continuer à permettre à celleux qui le peuvent et le souhaitent de nous proposer leurs narrations, imaginaires.

A travers le partage d’univers, de réflexions, nous souhaitons continuer un combat de l’humain face à une situation kafkaienne et permettre une respiration même symbolique en dehors des masques et de la peur.

Ces ateliers organisées par Ruby Pinata auront lieu sur deux interfaces le site ARC : Ateliers de Réappropriation de Confinement où vous y trouverez des vidéos d’exercices, de consignes et les productions réalisées ainsi que sur un salon Discord où vous pourrez échanger avec l’animatrice et les autres participant-es sur votre création du moment.

L’exercice est nouveau pour nous, que ce soit au niveau technique ou humain. Nous nous améliorerons sur le chemin de cette réappropriation et nous vous invitons donc a nous donner vos remarques constructives. Aucune idée n’est en quarantaine !

+
mars 2022

Un spectacle qui nous balancent des claques d’amour, de celles qui remettent debout quand on se sent devenir paralytiques.

Un après-midi et une soirée pour penser collectivement les politiques culturelles de notre territoire.
février 2022